La natation, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !

Retourner dans les bassins après des années d’absence était un peu ma hantise, en effet j’ai nagé en club dans le sud de la France une grande partie de ma tendre enfance, et puis j’ai été dans l’obligation d’arrêter subitement à l’approche de cette terrible épreuve scolaire : le BAC !

La natation, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas !

Mon club était ma deuxième maison, ma deuxième famille (voir même la première pendant un moment), j’étais à la limite de me transformer en sirène ou en mémé fripé en vue des heures passées dans les bassins. A alterner : entrainements 4 nages, PPG (Préparation Physique Généralisé) compétitions inter-club, et déplacement pour les compet’
Je ne garde que d’excellents souvenirs de cette période, j’étais jeune, j’étais en forme et j’adorais ça.
Par contre, quand les entrainements empiétés sur mes révisions, mon entourage m’a poussé à mettre le « Ola » et j’ai tout arrêté ! (Certainement l’une de mes plus grosses erreurs de jeunesse)

J’ai toujours aimé le contact de l’eau, même si je n’allais plus à l’entrainement j’ai continué les années suivantes à prendre plaisir. Lorsque je partais à la mer, la nage jusqu’à la bouée était obligatoire, ou la plongée pour pêcher le poulpe également. Et puis l’année dernière, j’ai décidé de reprendre, mais sans clubs, sans rythme soutenu, seulement moi-même dans des piscines parisiennes. J’ai beaucoup appréhendé ce retour dans les bassins ; et si je ne savais plus nager, et si j’avais tout perdu, je ne voulais pas recommencer au point zéro.

Et puis tout à swimer !

Une longueur, plus une autre, et je retrouvais mes bonnes sensations laissées au placard. La première séance a été plutôt tranquille, j’ai repris mes automatismes d’entrainements : pull-boy, plaquettes, brasse, dos, et crawl. Un pur régal à dire vrai, en sortant je n’avais qu’une hâte ; y retourner ! Le problème, c’est que les semaines et les jours suivants j’ai beaucoup trop favorisé mes entrainements de natation, suite au plaisir que je prenais et j’ai délaissé le reste, mais su je me reprendre !

DCIM102GOPRO

En résumé : Beaucoup de personne se disent que la natation c’est dur, qu’ils ne savent pas nager, mais non, il ne faut pas être négatif, la natation c’est comme tout : ça s’apprend ! En effet, ce n’est pas la discipline la plus naturelle pour l’homme. Nous sommes plus des terrestres, mais il faut prendre plaisir et ça viendra avec persévérance .

Et pour vous rassurer, lors de mon premier triathlon dimanche 2 Juillet, la discipline que j’ai le plus subit était la nage. En effet, nager dans une piscine bleue turquoise avec des dames qui font des longueurs de brasses en tout détente n’équivaut en rien à la nage avec 250 concurrents autour, dans une eau trouble où l’on ne voit rien à même 1,5cm …

Mais ça on en parlera plus tard sur mon CR 😉

Capture d_écran 2017-05-16 à 17.08.49
Manon Gln
@_happymanon
Tri | athl | ete

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s