Il est 8h, nous venons de nous garer à 800m du départ. Ilpleut mais c’est pas ce qui nous dérange le plus. Le vrai problème c’est ce vent.

On reste encore quelques minutes au sec dans la voiture, clairement j’ai plus vraiment envie de prendre le départ, rien que l’idée de me retrouver en short tshirt sous la pluie et face au vent, me donne la chair de poule. J’essaye de me raisonner, de toute manière ce n’est pas un temps à faire du vélo donc autant aller gambader ? Au pire des cas ça me fera toujours un bon entrainement pour le marathon de paris et puis mon RP sur semi est de 1h59 et date d’il y a 2 ans puisque c’était mon premier (lire le compte-rendu) donc je devrais pouvoir le dépoussiérer. C’est quand même plus motivant quand on sait qu’il y aura certainement un RP à la clé ?

On sort de la voiture, il s’est arrêté de pleuvoir. J’enlèvemon jogging et mon sweat, je prends une bouteille et un sac poubelle. Ontrottine jusqu’à la ligne de départ. Je suis surprise il fait pas si froid queça. Je fais mon échauffement habituel, 10min à trottiner suivi de quelquesgammes (montées de genoux, talons fesse, pas chassés) et quelques accélérations.Je me sens bien, le corps est un peu endormi mais ça fait du bien de courir sanscourbatures et sans fatigue (merci la semaine d’affutage). Je cherche destoilettes, presque pas de queue, bravo à l’orga, c’était un sujet qui metracassait et qui n’a finalement pas été gênant.

Je me range dans mon sas, je me place sur le côté, j’essaye de rester un peu en action et j’en profite pour bien échauffer toutes mes articulations et le haut du corps. J’enlève mon sac poubelle, le soleil se point il fait beau, c’est surprenant mais j’y crois, de toute façon j’ai pas le choix je suis en short Tshirt.

Km 1 – 3

Le départ est donné, ça piétine . J’ai dans le rétroviseur les meneurs d’allure 1h45, je vise plutôt 1h50, donc je dois obligatoirement rester derrière et les laisser s’éloigner. Je me sens bien, je passe les premiers km en 5’06, 5’10, 5’06, 5’04 je préfère rester prudente mais je me rend également compte que je ne suis pas réglée pareil que les pancartes qui annoncent les km, ma montre m’annonce les km bien plus tôt. Je profite de l’ambiance, des personnes autour, ça fait du bien de ne pas courir seule, ça m’oblige quand même à beaucoup slalomer mais l’effort est différent et beaucoup plus agréable. On passe rapidement pas la Place de Bastille, pour revenir ensuite vers les quais.

Km 4 – 6

On arrive sur les quais et les fameux tunnels, l’avantage c’est que si ça descend c’est que ça monte après. On redoute tous un peu ce moment, les gps se paument, il fait souvent chaud, on a plus de repère. Mais l’avantage c’est que cette année on fait ça quand on est encore frais, et ça change tout ! Ces 3km passent vraiment bien, la foule s’est étirée, donc plus besoin de slalomer, il y a beaucoup de vent avec des rafales, mais c’est mieux que ce que je pensais, et ça me permet de réduire ma température corporelle. Je regarde les autres coureurs avec leur veste de pluie attachée à la taille, certains sont en legging noir, je me demande comment ils font. Je prends le soin de chopper une bouteille d’eau à chaque ravito, c’est pas facile à gérer en terme d’allure, car on est plus ou moins obligé de s’arrêter, mais finalement je me rends compte que je ne perds pas tant de temps que ça. Et puis je pense à ma récupération et j’ai vraiment besoin de cette eau.

Km 7 – 9

On quitte les quais direction le Bois de Vincennes n seprend une première patate, j’essaye de tenir l’allure car j’ai en tête mon objectifchrono. Je prends mes premières gommes stimium, j’en choppe une à chaque km enprofitant des faux plats descendant pour l’absorber. C’est tellement agréable àmâcher, j’ai juste à couper la gomme en deux et à la laisser fondre en lamastiquant. Je ne sais pas si c’est l’effet placebo mais ça m’aide, je garde lerythme en monté et j’accélère en descente, ce qui me permet de gratter quelquessecondes et d’équilibrer avec les premiers km. La première « difficultéest passée ».

Km 10 – 12

Je passe la pancarte du km10 en 51’15, pile poil avec le temps souhaité 51’20 qui me permettrait de le finir en 1H48’18. Je devrais me réjouir, sauf que le problème c’est que j’ai cette petite voix dans ma tête qui me dit «  Faut que tu sois facile sur les 10 premiers km, c’est + de 4min de ton RP », ouais sauf que là je me sens pas forcément ultra bien. J’ai un gros coup de mou, on est dans le bois de Vincennes, il n’y a plus personne autour et je commence à voir les premiers coureurs qui marchent. Je suis obligée de relancer sans arrêt, je sens que je m’endors sur l’allure, je reste pourtant à 5’06 – 5’08 donc je maintiens l’allure, mais je me demande si je vais pouvoir refaire ce que je viens de faire.

Km 13 – 15

Allez je me dis plus que 3km et ça « descend », on est toujours dans le Bois de Vincennes, j’essaye de voir le côté agréable il fait beau et il y a de la nature. Je repense à mon 10km de Vincennes. Je retrouve de nouveau de bonnes sensations, le coup de mou est passé, je me sens bien. Je fais un rapide contrôle, j’ai aucune douleur, les genoux vont bien, le dos aussi, je reste décontractée dans ma foulée, mes mollets et tibias sont bien protégés par mes manchons BV sport, les articulations ne grincent pas. Franchement je suis contente jusqu’à ce qu’on reprenne le vent de face sur une petite ligne droite, je comprends vite que le retour va être difficile.

Km 16 – 18

On fait nos derniers km dans Vincennes, le vent est bien présent, il nous demande beaucoup d’énergie. J’essaye de me placer derrière d’autres coureurs, mais à la moindre rafale toute le monde ralenti, on voit nos allures baissées. Faut s’accrocher ! Je conserve mes allures même si ça me demande beaucoup plus d’énergie. Faut serrer les dents à chaque rafale et se planquer comme on peut. On est tous dans le même cas, c’est le jeu, il faut faire avec les éléments. Cette année nous n’aurons pas eu de pluie mais nous aurons du faire face à ce foutu vent, quel est le pire ? Si on vise un chrono c’est le vent assurément, par contre si on y va à la cool, il vaut mieux qu’il fasse beau. Sauf que là j’étais pas là pour travailler mes allures marathons, mais bien pour avoir un nouveau chrono de référence, alors faut y aller !

Km 19 – 21

On sort de Vincennes, je me sens toujours bien au niveau des sensations alors je décide de tout lâcher, il me reste que 2,5km avant l’arrivée, je sais dorénavant que le RP sera là et que j’ai de grandes chances d’atteindre l’objectif que je m’étais fixée. Ca donne une énergie de dingue, je souris, on passe dans des couloirs avec beaucoup de monde autour, ça fait un bien fou tous ces encouragements et ces cris. J’ai une grosse dose d’adrénaline. On enchaine les lignes droite avec des faux plats descendants face au vent. J’ai hâte de franchir cette ligne d’arrivée, et je peste contre ce vent qui me ralentit mais j’essaye de débrancher enfin le mental, de me concentrer sur ma foulée et d’y aller comme si j’étais sur un 10km. Ca donne des derniers km à 5’02, 5’02, 4’53 et les derniers 300m en 4’25…

Résultat

Je franchis la ligne d’arrivée 1h48’02 ! Toujours ce problème de 2-3 secondes qui me séparent de la minute du dessous, mais quelle joie ! Je bas mon record de plus de 11min, c’est incroyable, j’ai réussi à tenir une allure qui était il y a presque un an mon allure 10km.

Je réalise à ce moment le chemin parcouru, je réalise également que je n’ai pratiquement pas mal aux jambes, je marche normalement mes muscles répondent bien. Je suis essoufflée et contente d’être arrivée mais mon corps n’a pas été traumatisé, il a bien été préparé pour. je prends aussi conscience que je n’ai pas crampé, et c’est en partie grâce aux conseils d’Axelle (voir l’article) et à ma nouvelle alimentation pendant l’effort à base de gomme stimium

.

Ce semi-marathon m’a permis de me mettre davantage en confiance pour le marathon de paris, maintenant il n’y a plus qu’à !

Publié par :Lorena Rdi

2 commentaires sur &Idquo;Semi-Marathon de Paris 2019&rdquo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.